Le Barbier de Séville
Ou la precaution inutile

Comédie de Beaumarchais

Mise en scène Patrick Haggiag


Les productions du Grand Tour !

Coproduction :
Festival les Nuits de la Terrasse et del Catet
sortieOuest – Domaine départemental d’art et
de culture de Bayssan


Production déléguée :
Compagnie In situ

Compagnie conventionnée par la DRAC L/R et le Département de l’Hérault,
Associée à sortieOuest - domaine départemental d’art et de culture de Bayssan

Avec le soutien de la Région L/R, l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Conservatoire National de Région L/R.
Remerciements  Comédie de Saint Etienne – CDN/ Théâtre des Treize Vents

 


Mise en scène • Patrick Haggiag
Scénographie • Patrick Haggiag et Fabienne Boudon
Dramaturgie • Despina Nikiforaki
Collaboration scénographie • Gustavo Kortsarz
Lumières • Christian Pinaud
Costumes • Colette Huchard

 

Avec
Thomas Bedecarrats
Benoît Di Marco
Dag Jeanneret
Sophie Lequenne
Richard Mitou
Sabine Moindrot
Jean Varela

Création le 24 juillet 2010
au Festival Les Nuits de la Terrasse et del Catet,
domaine d’Astiès - Thézan les Béziers (4 représentations)

Spectacle en tournée dans le cadre du Grand Tour ! 2010/2011
13 représentations


NOTE D’INTENTION

 

Nous y sommes. Bien en position dans les starting-blocks et prêts à nous élancer, volontiers à l’aveuglette, tellement tout nous semble déjà balisé, et convenu par avance. Une innocence propice  dans un horizon lavé.

Simple préparatif qui précède la mise en route d’une pièce comme Le Barbier de Séville de Beaumarchais. Fameuse comédie, mille et une fois traversée, et mille et une fois représentée. Et tout aurait-il été déjà dit ? Pas de doute possible : des manuels scolaires aux connaisseurs dilettantes, le champ est miné. Qu’ajouter à cela ? Rien, mais nous sommes là. In situ.

Si la grâce s’en mêle, cela aura l’air d’une débandade maitrisée et déconcertante ; une manière conforme je crois, au génial vaudeville. L’étonnante rencontre du bouffon pathétique et du philosophe facétieux : Beaumarchais. 

Si l’on s’accorde communément sur le brio et la gaité que dégage une représentation du Barbier de Séville, j’ose penser que de cette œuvre peut encore jaillir une insolente modernité, dans ce qui lui est propre bien sûr ; mais davantage encore dans ce qui lui échappe. Une vision tragi-comique de la société qui succède aux lumières ; celle qui nous fait basculer allègrement, et sans précaution inutile, du monde de la représentation à celui du spectacle. 

L’ivresse propre à l’homme moderne rendue là, telle quelle dans son aveuglante cocasserie.

A sa manière, Beaumarchais exalte notre présent ; une infructueuse recherche d’humanité que compensent parfois le désenchantement et l’ironie sur qui nous sommes. La magistrale désinvolture des hommes  face à eux-mêmes.

 
Patrick Haggiag
Depuis la création de sa compagnie ATS (Association pour le développement et la promotion du théâtre et des spectacles), Patrick Haggiag réalise plus d'une vingtaine de mises en scène au gré desquelles on repère quelques fidélités, par exemple :
• à la littérature yiddish : d'Avignon en 1988 à Paris, aux Bouffes du Nord en 1997, Un Opéra pour Therezin de Liliane Atlan au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme en 2001) ;
• aux écritures anciennes : Le Chant des chants au Théâtre de l'Europe/Odéon, Paris, 1996, Les Cinq rouleaux à La Manufacture des Œillets hors les murs, Ivry-sur-Seine, 1997, ainsi que Ben Zimet et Talila au Théâtre des Bouffes du Nord, Paris, 1997, Vers Jonas, au Théâtre 13, Paris, 1998 ;
• à l'auteur allemand Botho Strauss avec la création de Sa lettre de mariage à l'Athénée, Paris, 1993, La Trilogie du revoir au CDN de Gennevilliers en 2000, repris aux Ateliers du Rhin à Colmar en 2001.
II met également en scène Les Exaltés de Robert Musil au Théâtre de Gennevilliers en janvier 1996. En marge de ses mises en scène, il est dix ans au service de la création à la Comédie Française (1981-1991), suivis de cinq années de collaboration artistique à l'Odéon-Théâtre de l'Europe, comme assistant de Lluis Pasqual ou encore de Patrice Chéreau (1991-1996).
Depuis 2001 il s'engage dans une collaboration plus étroite avec l'Atelier du Rhin – Centre Dramatique Régional d'Alsace, Colmar. En tant qu'artiste associé, il y crée La Fille Fleurant Elise, 14 ans de Graham Smith (2002) et y reprend Le Canard sauvage d’Henrik Ibsen (2003), produit par le Théâtre de l’Ecrou, et créé à l'Espace Moncor de Fribourg. (Reprise au Théâtre de la Madeleine à Troyes, et pour une série co-programmée par le Théâtre de Vidy au Théâtre Kléber-Méleau à Lausanne à l'automne 2004).
En 2004-2005, Patrick Haggiag explore l'oeuvre d'auteurs contemporains russes : Evgueni Grichkovets et Alexandre Galine. La Ville et Comment j'ai mangé du chien, d'Evgueni Grichkovets sont présentés au Théâtre de l'Atalante (Paris) en novembre/décembre 2004, après avoir été créés à La Cigalière (Sérignan) à l’automne 2003. Planète de Evgueni Grichkovets et Tribune Est d'Alexandre Galine ont créées à l'Atelier du Rhin à Colmar en mai 2005, en co-production avec le Théâtre de l’Ecrou. Ces différentes pièces, encore inconnues en France, sont créées pour la première fois en français. Comment j’ai mangé du chien ainsi que Planète seront repris en tournée durant la saison 06-07 aux Bernardines à Marseille, au Théâtre de la Madeleine à Troyes, à Strasbourg et à Sortie Ouest – Domaine de Bayssan (Béziers).
En 2007, Patrick Haggiag met en scène La Trilogie de la Villégiature de Goldoni, produit par la Cie In situ et coproduit par le Théâtre de l’Ecrou et le Théâtre Vidy Lausanne, où le spectacle est créé en septembre puis s’ensuit une tournée en Suisse et en France de 38 représentations.

 

Parmi d'autres projets, Patrick Haggiag a réalisé un cycle autour de la trilogie antique L'Orestie d'Eschyle dans le cadre des stages de formation organisés par l'Atelier du Rhin, C.D.R à Colmar et destinés à des metteurs en scène, comédiens et danseurs professionnels.

Parallèlement à son activité de metteur en scène, Patrick Haggiag est aussi enseignant : il est chargé de cours à l'université Paris lll (Censier), au département d'Etudes théâtrales.
 
La Compagnie In situ


Le projet artistique

La Cie In situ est une compagnie de théâtre fondée fin 1999 par Jean Varela, comédien et Christian Pinaud, éclairagiste. Ils sont rejoints quelques mois plus tard par Véronique Do Beloued, administratrice puis en 2002 par Dag Jeanneret, comédien et metteur en scène.
Auparavant, dès le milieu des années 80 ils avaient déjà participés ensemble ou séparément, en Languedoc et à Paris, à la création de nombreux spectacles et à la fondation de plusieurs compagnies qui inscrivaient, chacune à sa manière, leur pratique dans un théâtre d’art et de service public.
Ces quatre personnes dirigent collectivement la Cie In situ qui a été conventionnée par la DRAC Languedoc-Roussillon pour son projet artistique dès 2002 et renouvelée en 2005 et  2008.
En dix ans d’existence, la Cie In situ a créé seize spectacles et en a mis un dix-septième au répertoire, créé en 1995, à l’époque de la Cie Abattoir (co-dirigé par Jean Varela et Jean-Marc Bourg) à Sigean dans l’Aude.
Dès sa création, la Cie In situ a régulièrement suscité des projets et fait appel à des metteurs en scène extérieurs pour les mettre en œuvre. Cependant, depuis l’arrivée de Dag Jeanneret à la co-direction de la Cie, elle privilégie naturellement ses projets de mise en scène.
Mais elle continue pour autant à inviter d’autres metteurs en scène qui lui permettent de découvrir de nouvelles manières de travailler, d’aborder d’autres pans du répertoire ou de répondre à des commandes. Après Christian Esnay en 2001 et François Macherey en 2003, Jacques Allaire et Patrick Haggiag ont été les derniers invités en 2007.

Elle est ainsi en accord avec son projet fondateur: ne pas confier à un seul metteur en scène la destinée artistique de la Cie mais plutôt l’ouvrir à des esthétiques différentes, souvent cousines mais se distinguant dans leur fabrication et dans leur mode de représentation au public. Se rêver comme une petite fabrique de théâtre, un creuset d’où pourrait émerger des projets singuliers, des compagnonnages éphémères ou durables mais toujours éclairants.

Cet éclectisme revendiqué poursuit un seul but : réunir le public, l’élargir, lui permettre de se divertir au sens brechtien du terme. L’inciter, par tous les moyens artistiques, à découvrir des moments de théâtre rares, exigeants, avec la volonté farouche de ne jamais l’exclure mais d’ouvrir des brèches, de déplacer des points de vue, de faire entendre des mondes ignorés et des langues inconnues.

Les derniers spectacles de la Cie:

-  Radio Clandestine ou mémoire des fosses Ardéatines d’Ascanio Celestini, chantier de création dirigé par Dag Jeanneret. Présenté à sortieOuest à Béziers en février 2010. (4 représentations)


- Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon, mise en scène Dag Jeanneret, création février 2009, commande de la Scène Nationale de Sète pour une tournée dans les lycées de la région dans le cadre de l’opération Lycéens tours (10 représentations) puis reprise en juillet 2009 au festival Les Nuits de la Terrasse et del Catet (1 représentation)

- Occident de Rémi De Vos, mise en scène Dag Jeanneret, création octobre 2008 à sortieOuest (17 représentations lors de la première exploitation et sur la saison 09/10 tournée nationale de 34 représentations) Coproduction Théâtre d’O – Montpellier.

- La Trilogie de la Villégiature  de Carlo Goldoni, mise en scène de Patrick Haggiag. Création au Théâtre de Vidy à Lausanne en septembre 2007.
Coproductions : Théâtre de Vidy, le Cratère Scène Nationale d’Alès, Nuithonie à Fribourg, et deux Cie suisses, le Théâtre de l’Ecrou et la Cie des Barbares. Tournée nationale, en Suisse et en région.
(38  représentations dont 17 à Vidy)

-  FUCK YOU, Eu.ro.Pa ! de Nicoleta Esinencu, mise en scène de Dag Jeanneret. Création au Théâtre des Treize Vents, CDN de Montpellier en octobre 2007. (4 représentations. 1ère création en France).
Coproduction : Théâtre des Treize Vents C.D.N. de Montpellier.
Ce texte a été présenté une 1ère fois à sortieOuest à Béziers en janvier 2007, dans le cadre d’une mise en voix qui inaugurait notre association avec le théâtre.

-  Occident  de Rémi De Vos, chantier de création dirigé par Dag Jeanneret. Présenté à sortieOuest à Béziers en avril 2007. (3 représentations)

- La Dernière Balade de Lucy Jordan de Fabrice Melquiot, mise en scène de Dag Jeanneret. Création à Murviel-lès-Béziers lors du festival Les Nuits de la Terrasse et del Catet en août 2005. (1èrecréation en France)
Le spectacle est repris en décembre 2005 à La Cigalière Scène Conventionnée de Sérignan où la Cie In situ est en résidence. (9 représentations)

- Monsieur de Pourceaugnac de Molière, mise en scène de Dag Jeanneret. Création à Thézan-lès-Béziers lors du festival Les Nuits de la Terrasse et del Catet en août 2004.
Coproductions : Les Nuits de la Terrasse et del Catet, le Théâtre des Treize Vents C.D.N. de Montpellier, La Cigalière à Sérignan et le Conservatoire national de région Montpellier L.-R.
Accueilli par les Scènes Nationales d’Alès et de Sète et tournée dans l’Itinéraire du théâtre et du cirque en Languedoc-Roussillon. 27 représentations dont 9 au C.D.N.
Le spectacle est repris en tournée nationale et régionale durant la saison 2005-06 pour 12 représentations.

- Le Poète, le cochon et la tête de veau d’après Fernando Pessoa et des propos d’élus régionaux sur l’art, mise en scène de Jacques Allaire.
D’abord Carte Blanche donnée à Jacques Allaire par La Cigalière à Sérignan en décembre 2003 puis spectacle créé et co-produit par le théâtre d’O à Montpellier en mars 05. (5 représentations)

- Partition de Jean-Yves Picq, mise en scène de Dag Jeanneret. Création à l’automne 2003 à Mèze. Coproductions : Scène Nationale de Sète, Ville de Mèze et Théâtre d’O à Montpellier.
Accueilli par les Scènes Nationales de Narbonne et d’Alès et tournée dans l’Itinéraire du théâtre et du cirque en Languedoc-Roussillon. (23 représentations)
Il est repris en novembre 2005 aux ATP de Nîmes. (2 représentations)

- Une soirée chez Dumas le père de Pierre Astrié, mise en scène de François Macherey. Spectacle repas. Création à Mèze avec la Scène Nationale de Sète en mai 2002. Reprise au Printemps des Comédiens à Montpellier en juin 2003. (7 représentations)

- Comme il vous plaira et Macbeth de Shakespeare, mise en scène de Christian Esnay. Création au Printemps des Comédiens à Montpellier en juin 2001 puis à Saint Estève (66) en juillet 2001. Ces deux spectacles sont exploités durant tout l’été sur le territoire régional. (17 représentations)

- Le Pain dur de Paul Claudel, mise en scène de Dag Jeanneret. Création à Mèze avec la Scène Nationale de Sète en novembre 2000.
Ce spectacle inaugural a été accueilli dans la plupart des institutions régionales : Théâtre des Treize Vents C.D.N. de Montpellier, Scènes Nationales de Sète et d’Alès, Théâtres de Nîmes, Béziers, Clermont-l’Hérault, Scènes Croisées de Lozère et dans l’Itinéraire Molière (Conseil régional L/R). 33 représentations.


Et aussi

- La Cuisine Amoureuse d’après Brillat-Savarin, Grimod de la Reynière, Marie Rouanet, Honoré de Balzac, Francis Ponge…. mise en scène Jacques Allaire. Création à Sigean en 1994. Reprise à la Cigalière à Sérignan en décembre 2004 puis à sortieOuest à Béziers en décembre 2007 et janvier 2008.

- Le Tigre et l’apôtre  de Jacques Vilacèque et Jacques Allaire, mise en scène de Jacques Allaire. Création au Printemps des Comédiens à Montpellier en juin 2007. Tournée régionale à l’automne 07. (11 représentations). Commande du Conseil général de l’Hérault pour commémorer le centenaire des révoltes vigneronnes de l’an 1907 dans la région.

- Apollinaire, pilote du cœur  d’après l’œuvre poétique de Guillaume Apollinaire, mise en espace de Dag Jeanneret. Tournée de mars à juin 07 dans les bibliothèques de l’Hérault. (8 représentations)
Commande de la Direction du livre et de la lecture du département de l’Hérault.

- Les Secrets d’une nuit  d’Yves Rouquette, mis en scène de Dag Jeanneret. Création à Béziers pendant l’été 2006. (13 représentations)
Reprise dans une version légèrement modifiée pendant l’été 2007. (13 représentations)
Commande de la Ville de Béziers pour ses visites théâtralisées et patrimoniales. Commande d’écriture à Yves Rouquette.


La création de festivals

- En 2001, Jean Varela et la Cie In situ créent un nouveau rendez-vous début août sur cinq petites communes rurales au nord de Béziers, regroupées au sein de la Communauté de communes Orb et Taurou.
C’est Les Nuits de la Terrasse et del Catet,  festival itinérant de théâtre, de cirque et de musique qui se déroule totalement en plein air.
Il est soutenu depuis plusieurs années par la Région Languedoc-Roussillon et par le Conseil général de l’Hérault.
Mêlant la création et la diffusion, ce festival a fêté son 7e anniversaire à l’été 2007. Il a trouvé peu à peu une place singulière dans le paysage artistique régional.
L’édition 08 verra entre autres  l’accueil de deux spectacles de Pippo Delbono.

- Avant la création de la Cie In situ, en 1998, Jean Varela et Christian Pinaud inventent en compagnie de Geneviève Rière, directrice des Affaires culturelles de la Ville de Mèze, le festival Paroles et Papilles qui  fait se rencontrer au mitan de septembre la création théâtrale et les arts culinaires à Mèze, au bord de l’étang de Thau.

Ce festival, soutenu par la DRAC et le Conseil général de l’Hérault dès sa deuxième édition, devient rapidement un lieu de découvertes et de rencontres pour les professionnels de la région et d’ailleurs. Dès sa fondation, la Cie In situ en assure la direction artistique et l’organisation jusqu’à l’arrêt du festival en 2002.

Au cours de ces cinq années, des artistes aussi confirmés que David Ayala, Gabriel Monnet, Benoît Lambert, Barbara Nicollier, Christian Mazzuchini, Yves Ferry ou des écrivains comme Daniel Lemahieu, Daniel Danis, Yves Rouquette, Jean-Loup Rivière,René Zahnd viennent à Mèze pour y travailler ou découvrir l’une de leurs œuvres.

 

La direction d’institutions


- En avril 2006, Jean Varela est nommé directeur de sortieOuest, domaine départemental d’art et de culture de Bayssan, aux portes de Béziers. Ce nouvel équipement, financé par le Conseil général de l’Hérault, a ouvert ses portes le 1er décembre 2006. Il propose une programmation exigeante de théâtre, de cirque et de musiques actuelles.
La Cie In situ devient aussitôt compagnie associée à sortieOuest. Elle participe pleinement à la vie du théâtre  et aux choix artistiques de la maison.


- En avril 2003, Jean Varela est nommé directeur de La Cigalière, salle de spectacles de Sérignan. La Cie In situ est à ses côtés pour élaborer et développer le projet artistique, en tant que compagnie en résidence.
En septembre 2005, sur proposition de la DRAC, La Cigalière devient Scène Conventionnée pour les résidences de création. La Cie In situ y est en résidence pour trois ans.


En janvier 2006, Jean Varela est brutalement remercié par la mairie de Sérignan et quitte donc la direction de la Cigalière. La compagnie lui emboîte tout naturellement le pas. La Cigalière perd aussitôt son tout nouveau label de Scène Conventionnée ainsi que ses financements du Conseil Régional et du Conseil Général.


- En 2002, la Cie In situ, forte du succès du Pain dur et de la Baraque Théâtre en décentralisation, propose au Conseil Régional une réflexion sur la refonte de l’Itinéraire théâtre, alors moribond.

Son projet est accepté par la collectivité régionale et enclenche ainsi le retour de la DRAC comme co-financeur. Une convention tripartite est alors signée pour trois ans (2002-2005), confiant à la Cie In situ la direction artistique et la maîtrise d’œuvre de l’Itinéraire du théâtre et du cirque en région Languedoc-Roussillon.
Pendant les deux années de plein exercice qui vont suivre, l’Itinéraire retrouve rapidement sa vocation de soutien financier et de conseil aux petites communes dans l’élaboration de leur saison théâtrale, de soutien important à la production - via la diffusion - aux Cie régionales retenues et acquiert la confiance des institutions qui n’hésitent pas à accueillir des spectacles de l’Itinéraire dans le cadre de leur politique de décentralisation.
Sur deux saisons 140 représentations sont données dans une quarantaine de communes de la région.