PARASITES

image cf13ac3905b75e5116f91323323a3a9e0c9c45ec.jpg
Benjamin Lemay

 
Saison : saison 2017-2018
Catégorie : Cirque
Metteur en scène : Moïse Bernier
Durée : 1h
Un projet initié par Moïse Bernier
Musique Thomas Garnier et Nicolas Lopez
De et avec Moïse Bernier, Thomas Garnier, Nicolas Lopez
Collaboration dramaturgique et mise en jeu Sébastien Bournac
Regard extérieur Christian Lucas  
Création sonore et régie son Vincent Travaglini
Création lumière, régie générale et régie lumière Anthony Lopez
Costumes et scénographie Nadège Renard
Conseils en constructions Yohan Nicol
Textes - Fragments : Moïse Bernier, Ronan, Christophe Huysman (extrait de Hommes dégringolés), Patrick Kermann (extrait de Tristes Champs d’Asphodèle), Frank Wedekind (extrait de L’éveil du printemps).
Production Galapiat Cirque
Post-apocalyptiques, en état d’urgence, beckettiens libres, ces Galapiats de Parasites acrobatiques, déchirent l’espace circassien, leurs corps défient la matière, la gravité et le temps au-delà de l’idée de danger.
De bras de fer en bascules, Moïse Bernier, clown-fusée, virevolte aux mâts chinois, monte, tangue et redescend comme l’éclair. Entier, par miracle.
Aux limites du déséquilibre, de sidérantes inventions et des musiciens – qui n’ont pas froid aux yeux non plus – complètent ce poème musical et circassien.
À partir de 10 ans.
 

Bande-annonce "Parasites" - Galapiat Cirque / Moïse Bernier from Galapiat Cirque on Vimeo.

Le ciel est vide et le désir est béant. Il y a urgence. Trois êtres dégringolés cherchent à s’échapper de l’incessant brouhaha du monde. Dans leur chute, ils tentent de s’élever au-delà de leurs vies médiocres. Pourtant de la colère à l’apaisement, du rire aux larmes, rien ne sera moins simple que de se retrouver ensemble, au-delà de leurs différences. Comment inventer, dans leurs parasitages ludiques, une harmonie collective ? Comment les affranchir de leur intranquillité première ? Comment leur donner des ailes ?
Mais méfions-nous, car les rôles attribués en apparence pourraient n’être pas tout à fait ceux qu’ils sont ni ce que l’on croit...
Parasites est un cri d’amour à la vie et à ses écarts. Et cette parabole existentielle, essentielle, n’est à prendre trop à la légère...
Poème musical et circassien

Galapiat [galapja] n. m. du vieux français : vaurien, vagabond.

« Galapiat Cirque accompagne, soutient, fabrique et crée des spectacles, des événements et du lien. Galapiat Cirque, c’est plusieurs itinéraires, huit spectacles de cirque contemporain diffusés à l’échelle locale, nationale et internationale et des projets sur des territoires de plus en plus variés, avec un ancrage fort en Côtes d’Armor. Galapiat Cirque c’est une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) qui rassemble une cinquantaine d’associé-e-s artistes, techniciens, administratifs, amis, structures partenaires et collectivités. Galapiat Cirque cherche à amener la culture ailleurs en réinventant toujours les moyens d’y aller, « aller là où le cirque ne va pas souvent ». Nous cherchons à fédérer autour d’un projet ou d’un spectacle les publics, les générations, les domaines d’activités... Nous sommes convaincu-e-s que le cirque est un art populaire fédérateur, outil merveilleux de changement social et de transformation individuelle. »

Moïse Bernier, porteur de projet

Après sa sortie du CNAC en 2007 et sept années d'écoles de cirque, Moïse co-fonde Galapiat Cirque. Il participe ainsi à la création collective Risque ZérO, créée en septembre 2008, qui tourne jusque fin 2014 sous chapiteau. Parallèlement, il participe en tant qu’organisateur au festival Tant qu’il y aura des mouettes à Langueux (22), terre d’accueil de l’association Galapiat Cirque. Il prend part activement au développement de la structure Galapiat, au travers des questionnements et des orientations que peut prendre celle-ci, en Bretagne, en France et à l’étranger.

Parallèlement, il collabore à différents autres projets (Le vol du rempart – Cie Mauvais Coton, la Cie des Nouveaux Nez, la Cie Agence de Voyages Imaginaires, etc...)
En février 2014, Moïse fait la rencontre du metteur en scène Sébastien Bournac (Cie TABULA RASA) lors de la création du spectacle Ouverture(s), à l’occasion de l’inauguration de la Scène nationale d’Albi (81).
En septembre 2014, Moïse décide alors de réunir ces trois personnes autour d'un spectacle, Parasites.
Moïse y apporte son clown, il évolue. Il en perd son nez rouge... Il y apporte également sa technique aux mâts chinois, riche de ses différentes approches sur différentes déclinaisons de mât (petits et grands mâts, mât incliné, mât culbuto, mât souple...). Et il y apporte ses textes bien-sûr.

Thomas et Nicolas y apportent leur univers musical, une musique viscérale, libératrice, aux contrastes forts et extrêmes. Ils y mettent aussi leur personnage, chacun dans son domaine...

Sébastien Bournac leur apporte le théâtre, au travers d'auteurs (Christophe Huysman, Ronan Chéneau...), mais surtout au travers de son regard dramaturgique si précieux dans la création de ce spectacle.

Vincent Travaglini les rejoint lors de la création en temps qu'ingénieur du son. Étant lui-même musicien, il créé lui aussi des matières sonores pour le spectacle, et va même jusqu'à accompagner musicalement en direct les artistes depuis sa console.

Antony Lopez, le régisseur général du projet, est également le créateur lumières de ce spectacle. Il complète parfaitement l'équipe en les accompagnant de ses divers savoir-faire d'éclairagiste, constructeur et régie générale...

Nadège Renard les accompagne dans la création en construisant la scénographie, les costumes, les accessoires.

Enfin Marine Freslon, présente depuis les balbutiements du projet, accompagne cette fine équipe. Aux côtés de Moïse, elle questionne, coordonne, dérange, cherche, produit, diffuse. Elle fait en sorte que ce projet existe et se réalise, au sein même de Galapiat Cirque...
C'est ainsi que naît Parasites, le 21 septembre 2015, au Prato à Lille.

Lu dans la presse

« Parasites est un magnifique cri d’amour à la vie, dans ses limites et ses excès. Moïse Bernier, Thomas Garnier et Nicolas Lopez évoluent dans une énergie palpitante sous nos yeux brillants d’émotions, à la recherche de leur personnalité propre. Les questions existentielles de ces trois personnages captivants résonnent en nous grâce à des images poignantes dans un spectacle qui mêle performances physiques et poésie envoûtante. » JustFocus  

 

« Ce Moïse-là n’est pas du style à écrire les dix commandements qui vont guider votre vie. En revanche, le voltigeur, acrobate, virtuose du mât, musicien... ouvre grand les portes de la liberté. Un mode de vie transposé sur scène avec toute la hargne et la gouaille, marque de fabrique de la factory Galapiat : « On a toujours eu ce rapport violent, brut de déco rage, sur scène. Pour exprimer une lutte mais aussi un cri d’amour à la vie et à ses écarts ». (…) Car il y a de la douceur et de la poésie dans ce show trépidant, apocalyptique, qui vous prend au ventre et ne vous lâche pas une seconde. » Hervé Queillé, Le Télégramme  

 

« On retrouve ici le talent rageur de Moïse Bernier, clown révolté, le visage blanchi, les yeux noircis, évoluant au mât chinois entouré de deux musiciens, avant de s’envoler tel Icare… Une création puissante, cernée de bruit et de fureur. » Stéphanie Barioz, Télérama Sortir Paris (TTT)

 

« La grande réussite de Parasites, c’est de mélanger les genres. (...) [Ce] pourrait être un songe ou un cauchemar, à la croisée du théâtre, du concert de rock expérimental et des arts du cirque. (...) Le spectacle est total. (...) Du spectacle suggestif ou impressionniste qui parvient dans ses moments de fulgurances à incarner cette énergie du désepoir, la rage de vivre à l’état brut. » Édouard Roussel, Le Journal de Saône et Loire  

 

 

 





Représentations:
  • Théâtre sortieOuest - mercredi 31 janvier 2018 à 21:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - jeudi 01 février 2018 à 19:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - vendredi 02 février 2018 à 21:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne