JEAN FRÉDÉRIC NEUBURGER ET LE QUATUOR STRADA

image 4220f550df7c0274ef94aa8b19df6e8cffb5d667.jpg
Caroline Bellaiche

 
Saison : saison 2015-2016
Catégorie : Musique de chambre

Gabriel Fauré (1845 – 1924) 
Quintette pour piano et cordes n°1 en ré mineur op. 89 / 
Molto moderato –Adagio – Finale : Allegretto moderato

Jean-Frédéric Neuburger (1986 - )
Quatuor à cordes (création  / Commande de La Belle Saison) / 

 Entracte --

Ludwig van Beethoven (1770 -1827)
Quatuor n°8, en mi mineur (op. 59 n°2) / 
Second Quatuor « Razumowsky »
Allegro – Molto adagio – Allegretto – Finale : Presto

Concert produit et programmé dans le cadre de La Belle saison, Concert-halls.
La Belle saison est soutenue par la SACEM

Dimanche 13 mars 17h 
A l’Eglise Saint Félix de Bayssan

JEAN FREDERIC NEUBURGER
ET LE QUATUOR STRADA
Jean-Frédéric Neuburger, piano
Quatuor Strada : Pierre Fouchenneret, violon, Deborah Nemtanu, violon, Lise Berthaud, alto, François Salque, violoncelle

Gabriel Fauré (1845 – 1924) 
Quintette pour piano et cordes n°1 en ré mineur op. 89 /
Molto moderato –Adagio – Finale : Allegretto moderato

Jean-Frédéric Neuburger (1986 - )
Quatuor à cordes (création  / Commande de La Belle Saison) / 

 -- Entracte --

Ludwig van Beethoven (1770 -1827)
Quatuor n°8, en mi mineur (op. 59 n°2) / 
Second Quatuor « Razumowsky »
Allegro – Molto adagio – Allegretto – Finale : Presto

Concert produit et programmé dans le cadre de La Belle saison, Concert-halls. La Belle saison est soutenue par la SACEM

La Belle Saison
Créée en 2013 à l’initiative du Théâtre des Bouffes du Nord, La Belle Saison œuvre en réseau et fédère les théâtres et les salles de concerts qui par leur qualité acoustique, leur jauge adaptée et leur environnement servent la musique de chambre dans les meilleures conditions.

Le Label regroupe aujourd’hui près de vingt lieux singuliers, en France et à l’étranger (Londres, Padoue, Bruxelles-Waterloo). Il est le théâtre d’une centaine de concerts sur la saison accompagnés de programmes éducatifs sur les territoires et de deux créations mondiales.

Paris, Théâtre des Bouffes du Nord - Coulommiers, Théâtre à l’italienne – Cherbourg-Octeville, Le Trident Scène nationale – Arles, Le Méjan – Tandem Douai, Salle des concerts du Théâtre d’Arras - Béziers, SortieOuest (Eglise Saint-Félix et Théâtre de Pézenas) – Espalion, Saison du vieux Palais (Grange de Floyrac et Théâtre d’Aurillac) - Saint-Dizier, Théâtre à l’italienne - Compiègne, Théâtre Impérial – Saint-Omer, Salle de concerts – Sceaux, Saison musicale d’été (Orangerie) - Gerberoy, Collégiale – Festival Berlioz, Abbaye de Marnans – Gradignan, Théâtre des Quatre Saisons - Bruxelles-Waterloo, Chapelle Musicale Reine Elisabeth - Londres, Kings Place – Padoue, Auditorium et Sala dei Giganti

Pianiste mondialement reconnu, Jean-Frédéric Neuburger est aussi compositeur. Le Quatuor Strada s’est associé à la création de son quatuor à cordes, qui voit le jour dans son intégralité à l’occasion de cette série de concerts avec La Belle Saison.

Dans ce quatuor à cordes, j'ai voulu composer une musique puissante et énergique. Les tempos sont souvent très rapides, et par endroits, la musique doit sembler un véritable tourbillon.

Cette pièce est écrite en cinq parties, chacune un peu plus courte que la précédente. L'ensemble des parties est enchaîné et forme ainsi un grand mouvement.

Dans la première partie, très rapide, c'est d'abord une lutte entre le silence et le son, avec notamment des explosions de quadruples cordes fortissimo, qui se rapprochent de plus en plus jusqu'à former une texture tourbillonnante. La deuxième partie est construite sur des progressions ascendantes d'accords solennels, et l'alto s'y distingue des autres instruments par un grand solo de plus en plus déchaîné. La troisième partie est comme une lutte imaginaire entre trois accords graves, qui reviennent très régulièrement, et des musiques vives, chaque fois différentes, qui semblent vouloir s'en échapper, sans jamais y arriver, car toujours ces accords graves reviennent, de plus en plus forts. Elle débouche sur la quatrième partie, "Alla Marcia", presque entièrement écrite en pizzicati, une sorte de danse. Cette danse s’apaise jusqu'à une immobilité sonore presque totale, le principal moment de calme de la pièce. La cinquième partie commence donc avec ces mêmes progressions d'accords qui ouvraient la deuxième partie, mais dans le pianissimo, ce qui leur donne un éclairage différent. Très rapidement toutefois, un élan lyrique – presque désespéré – et  une succession d'arpèges ascendants, viennent clore la pièce dans l'énergie. JF Neuburger

 

Dimanche 13 mars
TOUT UN DIMANCHE 
11h : lectures de A. Tchekhov par la compagnie le Grand Cerf Bleu
13h : Déjeuner russe au Chapiteau Gourmand
17h : Concert Jean-Frédéric Neuburger et le quatuor Strada

Menu déjeuner russe (20€)
Saumon gravlax
Filet de Haddock façon du chef
Dessert gourmand

Réservation conseillée au 06.25.50.51.21

Représentations:
  • Eglise Saint Félix de Bayssan - dimanche 13 mars 2016 à 17:00 - 16/13/11/6€ Acheter en ligne