Prochainement

image f90efccb2fb2966c6c33337f753faae28c8669dc.jpg
FELLAG / BLED RUNNER

JE BRASSE DE L’AIR

image 802c7ba6d63efe0dfae92a19c2458de7d958bf0b.jpg
Julien Joubert

 
Saison : saison 2017-2018
Catégorie : Théâtre
Metteur en scène : Camille Trouvé
Auteur : Magali Rousseau
Durée : 45mn
Conception, écriture, construction et interprétation Magali Rousseau
Création sonore, lumière Julien Joubert
Mise en scène Camille Trouvé
Clarinette Stéphane Diskus
Travail corporel Marzia Gambardella
Regard extérieur Yvan Corbineau
Régie Mathilde Salaün
Production Compagnie l’Insolite Mécanique - Sous l’aile de la Cie Les Anges au Plafond
 
À la frontière entre un monde enfantin et l’atelier d’un inventeur génial, Je brasse de l’air nous transporte en compagnie de drôles de machines dans un voyage intrigant et poétique hors du temps.
Chut. Magali Rousseau nous entraîne dans la nuit de ses songes. Elle nous conte ce qui l’unit à ces présences métalliques, dans l’ombre, ses créations. Les machines s’animent et, en actrices chevronnées, elles cherchent la lumière. Que pensent-elles ? Que nous disent ces êtres de métal solitaires, aériens ou acérés ? « Je ne peux ni m‘élever ni m’enfuir » mais Je brasse de l’air, semblent répondre la poulie et les rouages, les aimants et les engrenages.
Poésie, ingéniosité, équilibre sur un fil, entre vol et chute.
 
 
Dans Je brasse de l’air, Magali Rousseau se met en scène avec les mécanismes poétiques qu’elle crée depuis dix ans. Un long parcours, instinctif, pour finalement comprendre que tous ces êtres d’acier font partie de la même histoire. Son histoire.
Elle nous dit un texte simple, personnel. Intime. Quelques phrases que l’on devine sorties de l’enfance. On déambule avec elle dans le clairobscur de cet espace hors du temps, peuplé de machines qui entrent dans la lumière et s’animent tour à tour. Toutes déploient des trésors d’ingéniosité dans des tentatives d’envol que l’on sait vouées à l’échec. Elle nous invite comme dans son atelier, où les rouages sont apparents, et l’émotion des prémices encore palpable.
Les mécanismes que l’on découvre sont délicats, intelligents, poétiques, solitaires, touchants. Ils peuplent une zone particulière de notre imaginaire, nourrie de nos espoirs et de nos peurs. Chacun peut y voir un temps un aspect de lui-même.
« Je pars à la recherche des micro-perturbations. Des mouvements subtils, réguliers ou chaotiques d’organismes fragiles. C’est mon théâtre de l’illusoire. Des machines pathétiques, drôles, tristes, douces, agressives, déterminées, désemparées. Elles fuient, traînent la patte, essayent de s’envoler mais n’y arrivent pas, brassent de l’air, tentent de grimper très haut mais redescendent d’autant plus bas...
Elles répètent inlassablement les mêmes gestes, tentant à leur manière de nous conter leur histoire. Elles appellent à notre sensibilité aux êtres et aux choses. À notre capacité à toucher, à jouer, à comprendre. »
Représentations:
  • Théâtre sortieOuest - lundi 11 décembre 2017 à 09:30 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - lundi 11 décembre 2017 à 11:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - lundi 11 décembre 2017 à 14:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - mardi 12 décembre 2017 à 09:30 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - mardi 12 décembre 2017 à 11:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne
  • Théâtre sortieOuest - mardi 12 décembre 2017 à 19:00 - 17€/13€/11€/6€ Acheter en ligne