POURTANT PERSONNE N'EST MORT

image ad477cae58174d9365c3741358fcf30921bab0ca.jpg
Christophe Raynaud de Lage

 
Saison : saison 2016-2017
Catégorie : Théâtre
Metteur en scène : Gabriel Tur

Mise en espace  Gabriel Tur
Texte Laureline Le Bris-Cep
Avec : Marc Berman, Laureline Le Bris-Cep , distribution en cours
Production  Théâtre Ouvert Centre National des Dramaturgies Contemporaines et Collectif Le Grand Cerf Bleu

 

 

Théâtre
Eglise Saint Félix de Bayssan

Jeudi 12 janvier 19h
Vendredi 13 janvier 21h
Samedi 14 janvier 20h

 

POURTANT PERSONNE N’EST MORT

Mise en espace : Gabriel Tur
Texte Laureline Le Bris-Cep
Avec : Marc Berman, Laureline Le Bris-Cep , distribution en cours
Production  Théâtre Ouvert Centre National des Dramaturgies Contemporaines et Collectif Le Grand Cerf Bleu

Dépression ou maladie de l’âme ? Une petite voix intérieure nous dit les tourments d’un homme confronté à sa solitude, chez lui, entouré de photographies de femmes. Des femmes qui viennent le visiter, fantasmes ou souvenirs du passé. Un thème grave mais pas si triste aux yeux de l’auteure qui a voulu : « écrire une figure presque clownesque, qui s’assume, qui se rit de lui-même »

Pendant trois années, nous suivons sa solitude sa tentative de se raccrocher au présent et de "refaire son intérieur". Pas si noir, et finalement, pas sans espoir. 

Un homme, plus très jeune et pas encore tout a fait vieux. Nous sommes chez lui. Entouré de dessins de femmes il décide de profiter des vacances d’été pour « refaire son intérieur ». Pendant trois années, nous suivons sa solitude, son errance sa tentative de se raccrocher au présent.

Ce monologue, interrompu par des apparitions de jeunes femmes, souvenirs et/ou fantasmes, interroge l’isolement et la question latente de la dépression. Il va s’agir ici de partager l’intimité de ce personnage, rendre sa solitude vivante et connecté à chaque spectateur. Nous entrons dans l’espace intime de cet homme puisque nous entrons dans son intérieur au sens propre comme au sens figuré. Nous sommes à la fois voyeurs, complices mais aussi simples témoins silencieux. Cet homme parle-t-il tout seul, a-t-il conscience de notre présence, ou sommes-nous dans sa tête ? Afin de rendre ce trouble efficient, la question de l’adresse occupera une place primordiale. Cette adresse évoluera donc entre la présence dudit « quatrième mur » et du texte directement adressé au spectateur.

 

Nous chercherons également à utiliser les didascalies comme élément de jeu et de dialogue. Dans ce texte, les didascalies ne sont pas présentes comme de simples ordres informatifs et descriptifs, mais donnent à entendre une subjectivité. Si subjectivité il y a, c’est donc bien qu’il y à regard, qu’il y a point de vue, qu’il y a incarnation.

A ce titre, les informations délivrées par ce « narrateur », prenant en charge les didascalies, permettent de nous soustraire d’une certaine forme de réalisme.

« Je pourrais crever là.

Quand on s’en rendra compte, mon corps sera déjà en voie de décomposition dans mon drap bio. 
Peut-être que ça conserve mieux. 
Je demanderai à la petite vendeuse à l’occasion.
Lucie.
Mes cendres seront jetées du Mont Incudine. Fragmentées en particules volantes. 
Comme ça personne ne se sentira obligé de venir pleurer sur ma tombe. Parce qu’il faut être poli. Parce qu’il faut avoir bonne conscience. Les fleurs fanées dans les cimetières sont vulgaires. » 

Il va pour faire son lit avec les nouveaux draps. Après cette entreprise laborieuse, il s’allonge. Il regarde le plafond.

« Voilà.
Nouvelle chambre. Jolie.
Mais personne non toujours personne.
Ca prend du temps un coup de foudre. 
Surtout en automne.

Silence

Parfois il me vient des phrases lorsque je tourne et me retourne. Pas la force de me lever et d’aller chercher un stylo.

Pause.

 

 

Les mots se sont envolés. »

Représentations:
  • Eglise Saint Félix de Bayssan - jeudi 12 janvier 2017 à 19:00 - 10/6€ Acheter en ligne
  • Eglise Saint Félix de Bayssan - vendredi 13 janvier 2017 à 21:00 - 10/6€ Acheter en ligne
  • Eglise Saint Félix de Bayssan - samedi 14 janvier 2017 à 20:00 - 10/6€ Acheter en ligne